Vos candidats soutenus par Marine Le Pen

Les 22 et 29 mars, vous élirez vos conseillers départementaux. Ils auront à gérer un budget annuel de plus de 670 millions d’euros qui vous concerne dans votre vie quotidienne : collèges, prestations sociales, entretien des routes, aide aux associations, politiques d’insertion …
Le Vaucluse mérite mieux qu’une gauche plurielle sans bilan et une UMP sans projet ! Avec votre soutien, nous saurons redresser ce département, avec et pour les Vauclusiens. Dès le 22 mars, votre vote sera essentiel. Vous pourrez compter sur vos futurs élus FN/RBM.

logos

 

marion

« Les vauclusiens ont déjà prouvé leur lucidité et leur indépendance d’esprit en envoyant un député patriote à l’assemblée, en gagnant deux mairies et en plaçant le FN largement en tête aux européennes. Il est temps de transformer l’essai et d’arracher enfin ce département à une gauche politiquement minoritaire et nuisible. Si vous souhaitez une politique courageuse et de bon sens alors votez utile et massivement pour vos candidats FN dès le premier tour ! Nos maires font déjà la démonstration de leur compétence et certains élus UMP d’opposition nous ont déjà rejoints dans plusieurs villes. Il ne tient qu’à vous d’ouvrir une autre voie pour notre département ». Marion-Maréchal Le Pen

 

 

Budget : vos impôts à votre service

Gaspillage, copinage, hausse des dépenses improductives et des impôts : arrêtons le massacre ! Une fois élus, nous nous engageons à :

  • Mieux contrôler les subventions. Ce budget constitue près du double de celui destiné à l’entretien de la voirie ! Nous soutiendrons le tissu associatif local mais veillerons à :
    • Refuser tout financement de projets communautaristes. En 2011, des élus PS et UMP ont voté 200 000 euros de subvention à l’abattoir halal de Carpentras. Ce n’est pas acceptable !
    • Refuser le copinage. Main dans la main, les groupes PS et UMP ont voté pas moins de 283 000 euros de subvention en 2014 à l’amicale des anciens et actuels conseillers généraux. Quand les Français se serrent la ceinture, les élus doivent avant tout montrer l’exemple.

 

  • Réduire les dépenses de fonctionnement :

En luttant contre les gaspillages : un euro dépensé doit être un euro au service des Vauclusiens.
Avec une organisation plus efficace. La chambre régionale des comptes dénonçait récemment « un nombre historiquement élevé d’agents ». Nous voulons des agents moins nombreux et mieux considérés.

 

  • Stopper la hausse des impôts et des taxes.

Depuis des années, la gauche et l’UMP étouffent les Français avec des hausses ininterrompues. En 2014 encore, la gauche a augmenté les droits de mutation ! En gérant mieux, nous ne recourrons pas à cette solution de facilité.

 

Économie : pour un patriotisme économique local

Bilan de 11 ans de gestion de gauche : le Vaucluse est le 7ème département le plus pauvre de France. Le taux de chômage de 12,5% est supérieur à la moyenne nationale. Plus de 700 entreprises vauclusiennes ont déposé le bilan en 2014. Notre département est le seul de PACA à perdre des habitants faute d’attractivité. La Vaucluse est l’un des départements les plus en insécurité de France. Il est temps de sortir de cette spirale infernale dans laquelle nous entraîne la gauche. C’est pourquoi, nous nous engageons à :

  • Faciliter l’accès des marchés publics aux entreprises locales et notamment aux TPE, PME.
  • Aider les jeunes à vivre et travailler au pays par des aides à l’installation pour les jeunes agriculteurs, les jeunes créateurs d’entreprise ou encore le soutien à la transmission des entreprises artisanales.
  • Développer, grâce à la réduction des dépenses de fonctionnement, une politique d’investissements durables et créateurs d’emplois.
  • Mettre en œuvre une politique touristique ambitieuse en développant le tourisme d’affaires, l’agro-tourisme et l’agroalimentaire, en rationalisant les actions existantes et en promouvant davantage le département à l’international.
  • Investir pour notre réseau routier et nos transports collectifs, notamment scolaires, pour un département plus facile à vivre.
  • Donner aux jeunes collégiens une véritable maîtrise des nouvelles technologies, essentielles pour leur avenir avec un plan ambitieux pour les collèges.

 

Social : Oui à la solidarité, non à l’assistanat !

Les aides sociales doivent bénéficier aux Vauclusiens qui veulent s’en sortir et ne pas être un produit d’appel à l’immigration ou servir à ceux qui profitent du système. Elus, nous nous engageons à :

  • Lutter contre la fraude et les abus. Les allocations RSA ont augmenté de 40% depuis 2008 et représentent plus de 78 millions d’euros. Or, les contrôles ont montré que dans 18% des cas les allocations étaient indues. Il faut davantage de contrôles pour davantage de justice !
  • Renforcer le volet insertion du RSA, trop souvent oublié, en lien avec les acteurs économiques locaux pour donner une vraie chance à ceux qui veulent s’en sortir.
  • Mener avec Mistral Habitat une nouvelle politique du logement. Nous inciterons Mistral Habitat à être plus vigilant sur l’attribution et l’utilisation des logements. Alors que 20% des logements sont inoccupés, un effort doit être fait sur la rénovation du parc existant plutôt que sur la création de nouveaux logements.
  • Servir les Vauclusiens d’abord ! Le Département n’a pas à financer l’installation de Roms à la Barthelasse ou ailleurs. L’argent des Français doit prioritairement servir à aider nos compatriotes et non à attirer toute la misère du monde.
  • Faire du bien-être de nos aînés une priorité. Nous allons augmenter les places en EHPAD et offrir une meilleure qualité de vie aux résidents. Nous améliorerons l’accompagnement à domicile et soutiendrons les initiatives visant à lutter contre la solitude.
  • Refuser la discrimination « positive », si chère à Nicolas Sarkozy et à la gauche, profitant toujours aux mêmes et violant nos principes républicains.

 

Identité : la fierté retrouvée

Notre identité, notre culture et notre histoire sont garants de notre cohésion dans une période où les valeurs de la République et de la France sont attaquées de toute part. Nous nous engageons à :

  • Défendre notre département et ses services publics de proximité menacés par les réformes territoriales successives de l’UMP et du PS. Les décisions pour le Vaucluse ne doivent pas se prendre à Marseille !
  • Promouvoir notre identité rurale et agricole attaquée par l’Union Européenne. Nous devons soutenir nos agriculteurs et les productions locales face au dogme Bruxellois du libre-échange qui a déjà décimé un quart des exploitations vauclusiennes en 10 ans.
  • Soutenir les projets valorisant l’histoire et la culture provençale et comtadine, accompagner la rénovation de notre patrimoine en lien avec les communes et les intercommunalités.
  • Affirmer nos valeurs face au communautarisme revendicatif, prospérant sur une immigration incontrôlée, l’échec de l’assimilation et la complicité de certains élus UMP et PS. Les principes de la République ne sont pas négociables.
  • Garantir la laïcité dans nos administrations et nos services publics : pas de voile dans les crèches ou lors des sorties scolaires.

 


La situation actuelle n’est pas une fatalité.
Face aux échecs de la gauche et aux renoncements de l’UMP, le Front National est le seul parti qui a
Le courage de dire et la volonté de faire.

Défendons ensemble
la justice sociale,
notre souveraineté,
l’identité de la France
et l’unité de la république.

Le 22 et 29 mars prochain, pas de résignation, pas d’abstention !

Dès le premier tour :
votez pour la Vaucluse,
votez pour la France,
votez pour vos candidats FN/RBM !


programme

Cliquez ici ou sur l’image pour télécharger le programme en PDF