Je viens de prendre connaissance ce soir du tract ignoble de Thierry Lagneau et de Laure Comte-Berger, candidats UMP, arrivés dimanche dernier loin derrière le binôme Front National composé d’Agapia Enderlin et de moi-même.
Ce tract s’en prend directement à ma compagne, Sylvie Chapon.
En effet, Thierry Lagneau et sa binôme, notaire à Bédarrides n’hésite pas à utiliser la vie privée d’une femme qu’ils connaissent même pas, dans ce tract indigne d’élus de la République.
Sylvie Chapon a été licenciée du jour au lendemain, quelques jours après que j’ai annoncé ma candidature sur le canton. Cela faisait 28 ans que Sylvie travaillait à l’Office de Tourisme d’Orange, sans jamais avoir eu aucune sanction de la part des présidents qui se sont succédé.
Curieuse coïncidence!
Comment ce binôme UMP improbable , dont l’un des deux n’est autre qu’une notaire, officier ministériel, aynat pignon sur rue, sensée protéger les intérêts patrimoniaux des personnes, ose publier un extrait d’une lettre de licenciement confidentielle?
Comment ont-ils eu accès à ce document que seules deux personnes étaient sensées détenir, à savoir l’expéditeur, autrement dit, l’employeur de Sylvie et le destinataire, à savoir ma compagne?
L’avocate de Sylvie Chapon, Maître Catherine Jaouen, assigne en référé d’heure à heure, Thierry Lagneau pour atteinte à la vie privée.
outre la procédure judiciaire qui devrait sans l’ombre d’un doute faire condamner avant dimanche le candidat UMP, la question se pose de savoir comment un élu de la République peut utiliser des méthodes de “voyous” quand dans le même temps, il prétend à nouveau solliciter le suffrage des électeurs afin d’exercer un mandat public pour représenter le peuple et le servir?
La sanction des électeurs doit être impitoyable dimanche: empêchons ce binôme sans foi ni loi, d’être élu!